Liquidation judiciaire du Factory Pub

La décision a été prononcée par le tribunal de commerce d’Arras en fin du mois de mars, il s’agit de la liquidation judiciaire du Factory Pub. L’enseigne doit alors fermer ses portes après deux ans d’activité et ses quatre salariés seront licenciés.

La décision de la liquidation judiciaire entraine donc la dissolution de l’entreprise en question, la vente de ses actifs et le licenciement économique de son personnel, indique l’administrateur judiciaire que nous avons recueilli pour plus d’explications sur le sujet. « L’entreprise liquidée peut se faire racheter dans un autre temps », continue le patron du cabinet Philippe Jeannerot & Associés. D’ailleurs, pour Factory Pub, des offres de reprise ont été déjà formulées.

Le redressement judiciaire pour Factory Pub

télécharger

Il y a un peu plus de deux ans, David Janssens avait quitté son poste dans un bar pour ouvrir le sien juste à quelques mètres de son ancien boulot. L’homme âgé de 43 ans était tout optimiste à l’idée de servir ses clients et de voir sa marque grandir, mais les temps ont joué contre sa volonté. L’établissement a vite souffert d’un manque de trésorerie ce qui a poussé son patron à demander l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire, une année seulement après son ouverture, pour essayer de sauver l’activité.

Liquidation judiciaire et fermeture des lieux

3b691d52c0c08ba3ed3453a0e1907776

Après une année de redressement, il ‘est avéré que le Factory Pub a bien fait son temps et la fermeture est devenue imminente. Le 10 mars dernier, le tribunal de commerce d’Arras a prononcé son verdict en annonçant la liquidation judiciaire de l’établissement. Le patron du bar pleure le manque enregistré au niveau du plan du financement de son projet. Il explique également que ses marges ont été anéanties par les différents tests acoustiques menés lors de l’ouverture, les frais d’avocat, et les travaux de mise aux normes qu’ils ont effectuées auparavant.

« La banque qui devait me prêter 35 000 € ne m’a octroyé que 15 000 €. Depuis le début, c’est que des galères et on m’a mis des bâtons dans les roues mais les travaux étaient finis, l’argent allait pouvoir rentrer  ! » explique David Janssens, avec une grande amertume dans ses mots.

Suite à cette décision, l’établissement a déjà fermé ses portes et ses quatre salariés se retrouveront bientôt sans travail.

 

 

 

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services